Les soOoOoOoOoOoldes !!!!!!!!!!!

LES FIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIILES, MERCREDI C’EST LES SoOoOoOoOoOoldes !!!!!!!!!

Une incroyable préparation est nécessaire pour se preparer à ces jours de folie que je m’apprête à passer !

Je les vois sous deux angles :

– En tant que commercante et que « vendeuse » de soldes…

– En tant qu' »acheteuse » de soldes…

Alors, en tant que vendeuse, c’est pas compliquée, on dirait que, comme ce sont les soldes, les clientes se sentent le droit de mettre un boxon incroyable dans le magasin!!!!!! En tant normal, elles tentent vite fait de remettre à la bonne place ce qu’elle viennent de prendre mais pendant cette periode, je sais pas, elle doivent se dire qu’elles ont le droit de marcher sur les echarpes, de laisser des boucles d’oreilles par terre et de les pousser sous les tours avec un petit coup de pied discret… et tout ça en disant à leur copine « Oh ça va, c’est les soldes… » Voilà pourquoi les magasins ressemblent à des décharges publiques. C’est pas compliqué, elle se ruent sur les articles, en ont plein les mains pour au final, ne choisir qu’un t shirt à 5€ et evidemment, tout le reste, elle le planquent en boule, derrière un portant… LES SOLDES = JE FOUS LE BORDEL

Ayant travaillé 7 ans aux Galeries Lafayette, je connais chaque année cette folie furieuse qui s’empare des femmes, le mercredi matin à 8h. Et pour l’avoir vu de mes propres yeux, je vous jure que ça fait peur. Surtout au rayon vide stock, c’est à dire là où il y a -70%… Elles viennent avec des sacs Carrefour et Auchan, vident entierement la cuve dedans, puis font leur choix en vidant leur sac, article par article… Non mais des tarées !!!!!!! LES SOLDES = FOLLES FURIEUSES

soldes21-752x1024

Bon sinon, en tant qu’acheteuse, c’est une vraie préparation comme je vous le disais… Les semaines qui précedent ce grand jour, sont consacrées au REPERAGE. Je repere ce qu’il me plait, me renseigne si cela va être soldé ou non, je note dans ma tête où il va falloir que j’aille et rapidemeeeeeeeent ! (Conseil pratique à celles qui font du 41… Au bout de 3 jours de soldes, il n’y a plus de 41 nulle part alors malheureusement, pour toutes celles qui ont des péniches à la place des pieds, comme moi, allez viiiiiiiiiiiiiiiiite dans les magasins de pompes si vous voulez des pompes!) SOLDES = REPERAGE

Même si on se fait une liste et qu’on se dit « cette année je ne dépasse pas mon budget et je le respecte ! », bien evidemment on dépense 3 FOIS PLUS que prévu… SOLDES = PREVOIR SON BUDGET MULTIPLIE PAR 3 (exemple, cette année vous voulez dépenser 150€, vous en dépenserez 450…)

Quand le jour J arrive, il faut s’habiller intelligemment ! :

– Sous Vêtements couleur chair (si on essaye des vêtements clairs…)

– Collants et petite robe noire (pratique quand on essaye des robes car on peut sortir de la cabine sans montrer des jambes blanches comme du tipex, ou mal épilées parce que c’est l’hiver lol)

– Prévoir un manteau pas trop lourd et pas trop chaud ! Pas trop lourd parce que si on doit le porter, on se casse vite le bras et pas trop chaud parce que si on le garde sur soi, il va nous transformer en radiateur…

– Mettre des bottes ou des bottines (parce qu’avec des baskets, on ne se rend pas compte du rendu d’une robe ou d’un petit haut habillé, ni d’une jupe d’ailleurs… et parce qu’avec des talons, on a les pieds en feu en fin de journée… Les bottes me semblent le bon compromis !)

– Mettre un sac en bandouillière : parce que le sac a l’épaule nous casse le dos et peut se faire arracher par un petit chenapan (et nous ruinera notre journée) et que le sac en bandouillière est d’un pratique irremplacable !!!

– Prévoir des accessoires pratiques : elastiques pour attacher ses cheveux, des lunettes de soleil si quelques rayons font leur apparition (et d’ailleurs faire les soldes d’hiver avec des lunettes de soleil peut être dangereux car on va se sentir tellement bien que l’on va dépenser encore davantage !!!), du déo ou des petites lingettes (voir chez Parashop lingettes rafraichissantes) pour se rafraichir entre deux essayages, une bouteille d’eau (oui oui, faire les soldes, c’est du sport ! alors on a soif!), le chéquier (si la carte bleue n’a plus envie de marcher !)

SOLDES = TENUE REFLECHIE !

Margaux-soldes

Et bien voilà, plus que 2 jours avant ce grand jour… Alors récapitulons : Il faut savoir bien repérer avant le jour J car les femmes sont des folles furieuses qui foutent un bordel de fou dans les magasins mais grâce à une tenue pratique et réfléchie et a notre budget très extensiiiiible, vous êtes prêtes pour affronter ce grand jour !!!!

ECLATEZ VOUUUUUUUUUUUUUUUUUUS LES FIIIIIIIIIIIIILLES,

BON SoOoOoOoOoldes et dîtes moi ce que vous avez trouvé comme bonnes affaires

😉

Le « politiquement correct » ou ce qu’on aimerait vraiment dire…

ca-m-enerve1

Voilà maintenant 8 ans que je travaille dans le domaine de la vente…

Tout d’abord stagiaire au rayon lingerie, je n’avais jamais fais de vente, j’étais disons un peu constipée face aux clients et surtout face aux clientes qui hurlaient qu’elles ne mettaient que des strings ! Petit à petit, je me suis sentie de plus en plus à l’aise… La vente, c’est du théâtre mais attention, il faut rester naturelle et ne pas mentir aux gens qui n’hésiteront pas à vous dire que vous n’êtes pas agréable si vous ne leur plaisez pas… Mais chaque jour, il faut user de subterfuges pour faire comprendre aux clients avec délicatesse ce qu’on voudrait vraiment leur dire… On appelle ça le professionnalisme ou encore le « Politiquement correct »

Les expériences du rayon lingerie ont été nombreuses mais surtout très enrichissantes pour adopter ce « politiquement correct »…

Une affiche en cabine notifie qu’evidemment l’essayage des culottes ou strings est interdit mais de nombreuses personnes ne se gênent pas et croient nous narguer en le faisant quand même… J’ouvre la cabine pour conseiller et là, je vois la cliente qui a mis le string, toute souriante « Madame, il est interdit d’essayer les strings » « Oui mais comment je me rends compte comment il me va sinon ??? » avec un air dédaigneux et désagréable…

Politiquement correct : « C’est pour des raisons d’hygiene madame qu’il ne faut pas les essayer »

Ce que j’aurais du lui dire « Hey grosse crado, une cliente qui ne s’est pas épilée depuis 10 ans et qui sentait la poissonerie vient de le mettre juste avant toi, mais effectivement achètes le, tu me feras du chiffre… »

mais je me serais fait virer…

Parfois, même souvent, des messieurs disons un peu pervers (en fait, des tarés) venaient faire leurs courses de catalogues de lingerie pour leur plaisir personnel… Le pire c’est quand ils ne s’en cachent absolument pas…

« Bonjour mademoiselle, est ce que je pourrais avoir des catalogues de lingerie s’il vous plait » le regard bien pervers et me demandant ça en scrutant discretement les cabines d’essayage à la recherche d’un sein nu ou d’une fesse qui dépasse du rideau…

Moi, écoeurée, ne lui en donne que 2 et essayant de lui bloquer la vue sur les cabines lui répond politiquement correct « Tenez monsieur, je n’en ai que 2 à vous donner »

Ce que j’aurai du lui dire « Gros dégueulasse, casse toi de là »

mais je me serais faite engueulée…

Je suis ensuite passée responsable de stand pour une marque de maroquinerie et souvent je donnais des coups de main à mes voisines de stand, chez Longchamp. Ce stand est connu pour voir passer tout le ptit gratin friqué lyonnais, mais le gratin pas très agréable…

Un jour, une cliente achète 3 sacs pliables et nous demande 3 paquets cadeaux. Nous nous attelons à la tâche, période de noël oblige. Les paquets sont faits, elle vient les récupérer mais nous la voyons défaire tous les paquets ! ??? « Madame, quelque chose ne va p » Nous n’avons pas le temps de finir notre question, elle nous agresse « J’AI MEME PAS VU SI LES SACS ETAIENT EN BON ETAT !!!!!!!! » « Ils sont neufs madame, ne vous inquietez p » « JE VEUX VOIIIIIIIIR, BON BEN VOUS ME REFAITES LES PAQUETS MAINTENANT! » Après avoir tout déchiré, papier de soie et étiquettes…

Politiquement correct mais très enervée interieurement « Vous voyez madame, ils sont tous en bon état » et nous lui avons refait les paquets avec sourire

Ce qu’on voulait lui dire « Espèce de vieille folle, hors de question que je te refasse les paquets, tu te démerdes »

mais je me serais fait virer…

Une bonne cliente venait souvent sur mon stand pour me prendre des sacs, elle était étrange mais gentille. Un jour, elle m’a fait peur. Elle s’est approchée de moi, à quelques centimètres de mon visage « Vous finissez à quelle heure? » moi, hésitante « Euhhh, 17h30, pourquoi ? » « Vous voulez pas qu’on aille boire un verre ? »

Politiquement correct : « non c’est gentil merci »

Ce que je voulais lui dire « euuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh qu’est ce qui t’as fais croire que j’allais dire oui là???????????????? »

Je suis passée au stand de bijoux Thomas Sabo qui a aussi vu passer son lot de clients désagréables… 

Un très bon client du stand, dont je taierai le nom venait régulièrement nous acheter tout ce qui se réferait à la culture américaine (bijoux en forme d’amulette, chevaux, étriers, plumes d’indiens…). Du haut de ses 70 ans passés, il en pincait pour une vendeuse et il ne passait pas par 4 chemins… « Vous êtes jolie, venez faire du cheval avec moi… » « Je vous invite à boire un verre et nous partirons en Amérique du Sud tous les deux… » Un jour, sa vendeuse préférée n’était pas là, je me suis donc occupée de lui. Il était venu récupérer un bijou que je lui avais mis de côté 2 jours avant « Bonjour monsieur, vous venez récuperer votre bijou ? » « Oui mais c’était votre collègue qui l’avait mis de côté » « Non monsieur, c’était moi » « Non, elle était plus forte votre collègue » et là il fait le tour pour me regarder de la tête au pied pour voir si la « plus forte » c’était pas moi……. décidément quel client formidable celui là…

Politiquement correct, je lui ai répondu : « C’était bien moi monsieur… »

Ce que j’aurai aimé lui dire : « Vieux pervers, tu nous fais un chiffre de dingue avec tes achats mais ste plait arrête de parler quand tu viens et surtout arrête le viagra »

mais je me serais fait virer…

Un soir de décembre, nous avions organisé une soirée exceptionnelle avec champagne et petits fours pour les meilleures clients. La cliente qui m’avait invité à boire un verre une année plus tôt, me suivait toujours mais cette fois ci, chez Thomas Sabo… Elle n’avait jamais rien acheté sur mon stand mais elle avait flairé le bon filon en voyant le champagne et les petits fours. Elle en était à sa 3ème coupe et son énième petit four. Elle était littéralement en train de me vider les plateaux, sans gêne.

Politiquement correct : « Madame, je vais vous demander de laisser la place à nos autres clients, merci »

Ce que j’avais envie de lui dire : « Ca va ?? Tranquille ?? bon allé dégage »

mais je me serais fait engueulée…

Ensuite, je suis passée responsable des ventes aux Galeries Lafayette… J’étais donc en première ligne concernant les litiges clients…

Un jour, une dame ramène une veste en cuir d’agneau qu’elle avait acheté il y a deux jours à son fils. « Bonjour madame, je viens vous ramener cette veste qui s’est déchirée, c’est de la mauvaise qualité, je veux être remboursée » La veste était dans un état de dingue alors je l’ai questionnée et véridique j’ai réussi à apprendre que son fils avait eu un accident avec, il s’était fait écraser par une voiture (il était en bonne santé, plus de peur que de mal), donc la voiture à roulé sur la veste mais son autre fils a tiré la veste par le bras en même temps donc a déchiré la manche, elle avait limite des traces de pneu sur le dos et était un peu boueuse !!!!!

Politiquement correct : « Ecoutez madame, malheureusement il ne s’agit pas de la qualité de la veste dans ce contexte. Votre fils a tiré la manche de la veste dont l’autre partie était sous les roues de la voiture ! comment vous voulez qu’elle ne se déchire pas ??? »

Ce que je mourrais d’envie de lui dire « Non mais tu plaisantes???????? tu prends ta veste, t’arraches l’autre manche, t’en fais un gilet en cuir et tu mfais pas chier, casse toi »

mais je me serais virée….

Sinon, cette question mémorable que l’on entend très souvent, alors que nous avons un badge, que nous tenons des affiches estampillées de la marque dans la main, que nous mettons des choses en rayon… « Vous travaillez ici ??? »

Poilitiquement correct : « Oui madame »

Ce qu’on à tous envie de répondre : « Non non espèce d’abruti, jm’emmerdais aujourd’hui alors j’ai volé un badge et jmets en rayon pour passer le temps »

Et aujourd’hui, je suis responsable d’une boutique de bijoux et d’accessoires… Je reviens donc en force sur le devant de la scène pour faire de la vente pure et dure… Ca ne m’avait pas manqué… Mais ce qui me choque le plus, ce sont les gens qui ne disent pas bonjour ou qui ne répondent pas à mon bonjour en me regardant avec des yeux de merlans frits… Beaucoup viennent demander des renseignements qui n’ont rien à voir avec le magasin sans même un bonjour…

« vous avez des chambalas? » « bonjour madame » « vous avez des chambalas » « bonjour madame » « ouai bonjour, vous avez des chambalas? » « non, on n’en fait pas » et ils s’en vont, ni merci, ni merde…

« C’est où Zara ? » « Bonjour madame » silence, ils attendent… « Bonjour madame, c’est tout droit et à droite »

Ou alors des questions marrantes (ou abruties…) :

« Vous vendez des boudins? » « des boudins??? » « ouais des boudins pour les cheveux »

« Vous avez des colliers pour les pieds ? »

Vous vendez des vis? » (au lieu de dire des clous d’oreille)

Tenant un sac à main dans la main « C’est un sac ? »

Politiquement correct : « Oui madame »

Ce que j’aurais aimé dire « Non non c’est une machine à laver qui fait cafetière aussi »

J’aime aussi quand des gamines en survet, coiffées et maquillées comme dans les années 80 viennent déposer un CV en prenant soin de me déballer leur sac à main sur la caisse… Rouge à lèvres, Iphone à coque rose pailleté, AH le voilà plié en 4, le fameux CV… « Ouai madame vous recherchez pas une vendeuse ouai????? » « Non, nous sommes au complet » « Ouai ben jvous ldonne quand même au cas ou hein! » « ok… attend avant de jeter la poubelle, tiens… » dis-je à ma collègue biensur…

Bref, voilà quelques exemples parmi des centaines de ce qu’on vit chaque jour quand on côtoie des clients. Il faut rester courtois et agréable mais croyez moi, parfois c’est très difficile…

Et vous, vous en avez à raconter ???